Remue-méninges

Un point de vue qui change...

A partir de 2005, on ne peut plus considérer quelqu'un comme "porteur de handicap" car il ne s'agit pas d'une étiquette à poser sur un front. A noter que cette nouvelle conception nous vient  des institutions internationales: en mai 2001 avec la CIF (Classification Internationale du Fonctionnement du handicap et de la santé), l’OMS définissait  l’environnement comme un facteur fondamental de handicap. C’est donc d'abord une évolution internationale de la conception du handicap que la France a intégrée ensuite dans sa législation.

On parle alors de "situation de handicap". 

Cette évolution est importante, d'abord parce qu'elle admet l'idée que les déficiences d’une personne peuvent être handicapantes dans une situation et ne pas l’être dans une autre si cette dernière situation concorde bien avec les capacités de la personne. 

Ensuite parce qu'il en découle les notions d'adaptation et d'accessibilité et la volonté de construire un environnement social où les personnes en situation de handicap trouvent pleinement leurs places.

environnementalisme